Martine Lewenstadt pratique la calligraphie et la peinture chinoise depuis plus de 20 ans.

Formation artistique

Dessinant depuis son enfance, la passion du dessin ne l’a jamais quittée malgré une vie professionnelle bien remplie.

Des « coups au cœur » lorDSC04758s de « rencontres » avec les tableaux de peinture chinoise l’orientent vers la pratique du pinceau chinois.

En 1985, elle rencontre des Maîtres peintres-calligraphes chinois invités par une association parisienne. Ils acceptent de l’enseigner. Leur enseignement se fait alors en les regardant peindre, en répétant leur geste, ne pouvant communiquer en chinois.

En 1994, à la recherche d’un trait « vibrant », elle rencontre Madame Michèle Fisher, disciple du Maître Coréen Ung No Lee. Michèle Fisher, céramiste, calligraphe et pratiquante assidue de Tai Chi Chuan lui enseigne principalement la calligraphie.

Parallèlement, elle suit les enseignements de Madame Peng Tuan Keh Ming en peinture chinoise pendant de nombreuses années à l’Adac de Paris et en stage et de Madame Kar Fung Wu Santaro en calligraphie chinoise (professeur de médecine traditionnelle chinoise, des disciplines corporelles énergétiques et de culture traditionnelle chinoise) et de sa disciple Brigitte Durand.

Pour parfaire sa formation et faire le lien entre l’occident et l’orient, de 2002 à 2012, elle participe assidûment aux ateliers des Beaux-Arts de la ville de Paris (dessins, aquarelle, acrylique, peinture à l’huile).

Voulant faire les ponts entre les différentes calligraphies du monde et les ressentis particuliers des lettres et des outils, elle s’initie à la calligraphie latine avec Zinta Shenker, à la calligraphie hébraïque avec Frank Lalou et à la calligraphie tibétaine avec Jigme Douche lors de stages.

Depuis plus d’une dizaine d’année, elle continue son cheminement et apprentissage avec Maître Li Zhongyao à Paris, peintre-calligraphe chinois à Paris.

P1040731 2048x1492

Pivoines 1409x2048

Autres formations

Parallèlement, elle pratique en 1984 le yoga danse et le yoga du son avec Madame Janine Lajeunesse, puis en 1989 le Qi Gong et le Tai chi Chuan avec Maître Kar Fung Wu Santaro, en 2003 le Qi Gong avec Maître Zhou Jing Hong, et à partir de 2007, la méthode Feldenkreis avec Madame Solange Ader.

Elle suit depuis de nombreuses années l’enseignement sur le fonctionnement du psychisme humain de la psychanalyste Madame Myriam Jolinon. Son enseignement a la particularité de faire le pont entre l’Orient et l’Occident avec les outils adaptés à notre temps pour faire émerger une semence de paix intérieure et une invitation à la découverte de la richesse de chaque culture.

« Entre Ciel et Terre » à Antibes

P1120884Depuis 2012, Martine s’est installée dans le sud de la France, à Antibes.

Elle se forme au Dien Chan, méthode vietnamienne de multi-réflexologies faciales et a la grande chance de recevoir l’enseignement par le fondateur, le professeur Bui Quoc Chau, maintenant âgé de plus de 70 ans (preuve vivante des bienfaits de la méthode !).

Elle continue de pratiquer le Qi Gong et suit l’enseignement de Monsieur Patrick Nassi qui a créé son Centre de formation de Qi Gong et Arts énergétiques.

Par sa pratique artistique, sa pratique corporelle en art énergétique, ses recherches sur le psychisme humain, et grâce à ses rencontres, elle comprend petit à petit les nuances entre la pensée chinoise et la pensée occidentale.

Elle souhaite ici exprimer son immense gratitude à toutes les personnes citées pour leurs transmissions et qui l’ont accompagnée dans son cheminement et amenée à un certain art de vivre.

Son souhait le plus cher est de faire connaître ces merveilleuses pratiques millénaires que sont la calligraphie et la peinture chinoises en transmettant précieusement leur essence et leur sagesse.

Elle décide alors de créer l’association « Entre Ciel et Terre ». Dans le cadre de cette association, elle met en place des ateliers et des stages.Entre Ciel et Terre

Le corps étant indissociable avec la pratique de la calligraphie et de la peinture chinoise, elle développe une pédagogie afin d’en faciliter l’apprentissage à tous ceux qui se sentent attirés par ces arts.

Elle anime des ateliers où le travail corps/esprit/souffle est indissociable avec la pratique du pinceau chinois.

Retour